Home l'exercice physique La course à pied

La course à pied

La course à pied

Site - La course à pied

La course à pied : une « dé-marche » spirituelle

 

 

La course à pied appelée aussi « jogging », « footing », consiste à courir sur une certaine distance pendant un certain temps.

Activité sportive, des plus simple, courir ne nécessite pas de technique particulière. Tout naturellement, un enfant marche à l’issu de sa première année d’existence, puis très vite augmente sa vitesse par le jeu et le défi.

Lors du déroulement d’une foulée, les phases d’appui au sol (réception et propulsion) sont bien plus courtes que celles où le coureur se trouve « en l’air ». La course donne alors le sentiment de voler, qui n’existe pas dans d’autres disciplines.

Elle procure un sentiment de liberté par sa simplicité technique, son faible coût, sa facilité de mise en œuvre. En effet, nulle dépendance d’un terrain aménagé, de partenaires parfois indisponibles, d’un équipement sophistiqué. Une bonne paire de chaussures adapté, un short ou un « survêt » au look « fashion », un parcourt proche de chez soi, du lieux de travail ou dans un site agréable, un peu de volonté pour accepter la petite souffrance du début, et l’aventure peux commencer … !

Certains agrémentent leur promenade sportive de musique, d’équipements plus techniques ou d’appareils mesurant leur performance.

Activité de cardio training par excellence, elle permet donc de renforcer l’appareil cardiovasculaire par une pratique régulière ; c’est à dire un minimum de deux fois vingt minutes par semaine à une vitesse soutenue ; mais elle sollicite également tous les muscles du corps, y compris ceux des membres supérieurs, du buste et de la colonne vertébrale, qui participent au déroulement de la course.

Par l’augmentation du flux respiratoire durant la course, un drainage broncho-pulmonaire entraîne une meilleure oxygénation de tout l’organisme ( du cerveau jusqu’à tout l’appareil digestif, en passant par les muscles, les articulations, et même la peau, les ongles et les cheveux …) pendant plusieurs heures.

Certains voudront se fixer des objectifs de performance ou participer à des manifestations de type marathon, ou autres moins exigeantes. Pour cela ils devront suivre des programmes d’entraînement spécifiques et une hygiène de vie plus stricte. Mais quelque soit l’age ou la condition physique initiale, les progrès seront rapidement visibles, gratifiant, et ainsi permettront d’améliorer l’estime de soi dans un domaine qui pour certains semblait inexplorable : son propre corps …

Mais, cerise sur le gâteau, le footing apaise l’esprit, non seulement parce qu’il permet de s’accorder un moment à soi, de découvrir parfois de beaux paysages mais aussi parce qu’il entraîne un afflux d’endorphines : « hormones du bonheur » à l’effet anti-stress.

Ainsi lors d’un jogging, l’esprit se libère, devient plus créatif. Si vous courez le matin, il fait office de réveil musculaire et mental, ce qui améliore l’efficacité des activités de la journée. Si vous courrez le soir, il transforme la fatigue dite « nerveuse » en fatigue physique qui apaise, à condition ne pas en faire trop, car le soir, la stimulation de tout le métabolisme peut avoir un effet excitant qui compromettrait le sommeil.

La course à pied s’apparente donc à une méditation qui harmonise le corps et l’esprit.

Mis à jour (Lundi, 12 Mars 2018 21:57)